Vivapolis - Homepage

Réhabilitation du pont Faidherbe de Saint-Louis du Sénégal

Réhabilitation du pont Faidherbe de Saint-Louis du Sénégal

Pays: Sénégal
Ville : Saint-Louis
Bénéficiaire : ville de Saint-Louis du Sénégal
Client : AGEROUTE SENEGAL
Partenaires locaux : Eiffage Sénégal
Partenaires Français : Berthold
Etat du projet : Terminé en 2012
Financeurs / bailleurs : Etat du Sénégal et AFD

 

 


Le projet en 2 mots…

Construit en 1897 par Gustave Eiffel, le pont Faidherbe reliant l’île de Saint-Louis du Sénégal au continent africain a dû être réhabilité d'urgence en 2010. D'une durée de 26 mois, ce chantier a été opéré par EIFFAGE Construction Métallique, mandataire du groupement constructeur, qui a assuré une partie de la conception et la fabrication des éléments dans ses ateliers de Maizières-lès-Metz et quasiment en totalité la logistique complexe pour le transport, l’assemblage, la peinture et la mise en place de l’ouvrage sur le site.

La solution

Ce pont, long de 500 mètres, est composé de cinq travées de 77 mètres, une travée tournante de 72 mètres et une dernière de 43 mètres. La réhabilitation du pont Faidherbe et notamment de sa travée tournante a permis au trafic fluvial, interrompu depuis 1989, de reprendre et de redynamiser l’économie locale et nationale.

Longueur Ouvrage : 500 m

7 travées :
• Travée 1 : Isostatique 43 m – 180 T
• Travée 2 : Tournante 72 m – 370 T (+54.3 T de mécanique)
• Travées 3 à 7 : Isostatiques 77 m – 330 T

Poids total de l’ouvrage : 2 240 t (hors mécanique)

Surface peinture : 31 704 m²

Réalisation:
- Fabrication des travées 1 et 2 et de la travée d’accès; Montage à blanc des travées fabriquées
- Fabrication de la nouvelle mécanique;
- Travaux de montage de toutes les travées sur site; Traitement anticorrosion en atelier pour les travées fabriquées et sur site pour l’ensemble (Sous‐traitant EBAP); Fourniture et mise en place d’une conduite d’eau sous-fluviale en PEHD (longueur environ 550 ml); Maintenance du système anticorrosion pendant 7 ans.

Les points forts d’une approche française

1. Ce pont construit en 1897 est un ouvrage de Gustave Eiffel classé au patrimoine mondial de l'UNESCO et devait être réhabilité à l'identique. Ceci a impliqué la mise en œuvre d'un savoir-faire unique dans la branche métal du Groupe EIFFAGE au sein de ses usines lorraines de façonnage de l'acier (Münch et Lauterbourg).

2. Cet ouvrage est géostratégique pour l’économie en général et pour celle de la pêche en particulier. EIFFAGE Construction Métallique a donc relevé le défi d’immobiliser au minimum le trafic et l’économie locale. Les travées fixes ont donc été remplacées en moins de 24 heures et celle tournante en moins de 48 heures grâce à l’utilisation de quatre barges de 70 tonnes fabriquées sur place.

3. Le projet a bénéficié d'une implication locale extrêmement forte, faisant appel à une majorité de compagnons sénégalais sur le chantier.

4. La population locale a été associée au projet à travers des animations et festivités culturelles et religieuses prenant en compte les croyances traditionnelles fortes attachées au fleuve. Cette réalisation a d'ailleurs été couronnée du prix TP 2011 dans la catégorie "acceptabilité des projets".

 

Le Groupement a identifié les enjeux, répondu aux contraintes, mis les solutions en œuvre et réduit les risques.

Quatre conditions étaient nécessaires à la réussite de l’opération :

- Fabrication des éléments complexes en France

Les travées fixes et mobiles ont été traitées en France dans les usines certifiées ISO 9001 et expédiées par voie maritime.

- Encadrement et formation de la main d’œuvre locale

Encadrées par des expatriés, les équipes locales embauchées sur le chantier ont été formées sur place et la sous-traitance locale a bénéficié d’audits.

- Assistance technique et expertises

Des superviseurs mécaniques nationaux ont été mobilisés, et le travail du sous-traitant vérifié. Un renfort d'experts nationaux aux phases critiques du chantier, encadrés par le responsable des opérations de montage, a permis la parfaite maîtrise des phases critiques.

- Vigilance particulière lors des phases sensibles

Le montage a été coordonné sur place par des experts d’Eiffage Construction Métallique qui ont piloté les équipes locales. Lors des ripages, des moyens maritimes palliatifs ont été affectés pour éviter la coupure du trafic, et assurer les éventuels transports d’urgence.