Vivapolis - Homepage

Plan Air Climat Énergie de l'État brésilien du Rio Grande do Sul

Plan Air Climat Énergie de l'État brésilien du Rio Grande do Sul

Pays: Brésil
Ville : État du Rio Grande do Sul
Bénéficiaire : Secrétariat d'État à l'Environnement du Rio Grande do Sul (SEMA) et Fondation de protection environnementale du Rio Grande do Sul (FEPAM)
Client : FEPAM, Dgtresor
Partenaires locaux : Engebio
Partenaires français : Voltalia, Asconit
État du projet : terminé en 2011
Financeurs / bailleurs : DG TRESOR (Financement FASEP) et ADEME (Soutien technique)


Le projet en 2 mots…

Le Plan Air Climat Énergie (PACE) du Rio Grande do Sul (RS) est le fruit d'une coopération inédite entre la France et le Brésil, qui a permis la transposition des méthodologies de Plan Climat Énergie Territorial développé par l’ADEME et du Schéma Régional du Climat, de l’Air et de l’Énergie/SRCAE issu du nouveau cadre réglementaire français (Grenelle de l’Environnement). Ce projet promeut ainsi une prise en compte des thématiques Air Climat Énergie dans les politiques de planification et de développement du territoire.


La solution

Le PACE se base sur un diagnostic Air Climat Énergie de l’État du RS et de ses principales zones urbaines :

► inventaire de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques,
► potentiel d’énergies renouvelables,
► audit du réseau de qualité de l’air,
► vulnérabilités aux changements climatiques,
► analyse des politiques publiques. 


Sur la base de ce diagnostic, des ateliers de concertation menés avec les acteurs locaux ont permis de dégager des orientations et recommandations d’actions environnementales par secteur d’activité :

► production d'énergie,
► transport de voyageurs et de marchandises,
► agriculture et élevage,
► déchets/assainissement,
► gestion des forêts/biodiversité,
► activités industrielles et de services.

Cet outil de diagnostic et de planification est un levier pour encourager le développement durable de l’État du RS et de ses aires urbaines.

Il permet par ailleurs de répondre aux exigences des politiques fédérales et étatiques sur les changements climatiques.

 


Les points forts du projet

Inspiré de méthodologies françaises, ce projet a permis de doter l'État du RS et ses aires urbaines, d'outils pour affronter les défis liés à la ville durable, tout en s'alignant sur les réalités brésiliennes locales.

Le PACE est tout d'abord un document stratégique permettant de planifier la croissance urbaine tout en prenant en compte les enjeux de développement durable, en particulier ceux liés à la qualité environnementale et à la cohérence territoriale.

Le volet vulnérabilité et adaptation au changement climatique du PACE a mis en avant les éléments essentiels à la résilience des territoires urbains du RS.  Par ailleurs, les axes stratégiques sectoriels du PACE permettent d'affronter les enjeux environnementaux, tout en répondant aux besoins des populations urbaines en termes de logement, eau, qualité de l'air, nature en ville, etc.

La mobilité durable est également au cœur de la stratégie du PACE, qui promeut le développement des transports collectifs, des combustibles alternatifs, des modes doux et des voies ferroviaires et fluviales pour les transports de voyageurs comme de marchandises, afin d'assurer un report modal significatif dans les zones urbaines.

Finalement, les travaux du PACE visant la consolidation des réseaux de surveillance de l'environnement en milieux urbains, en particulier le programme de restructuration du réseau de suivi de la qualité de l'air, sont autant d'éléments permettant de rendre la ville plus performante.

Le PACE a également permis d'intensifier les échanges commerciaux et de savoir-faire entre entreprises françaises et acteurs brésiliens sur la ville durable, en particulier dans les domaines des technologies de l'assainissement et de la gestion des déchets.

Le PACE a enfin donné naissance à un guide de bonnes pratiques environnementales à destination des municipalités du RS, inspiré des guides pédagogiques de l'ADEME, afin que les enjeux de la ville durable soient relayés sur l'ensemble du tissu urbain de l'État.

Le rapport final du Plan Air Climat Energie du RS, remis au secrétariat d'Etat à l'environnement et à l'ADEME en juin 2011 (Source : EnvirOconsult 2011)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Aller plus loin

www.enviroconsult.fr
www.engebio.net
www.asconit.com
www.voltalia.com