Vivapolis - Homepage

De l’eau potable pour tous à Nagpur

De l’eau potable pour tous à Nagpur

Pays : Inde
Ville : Nagpur
Bénéficiaire : Nagpur Municipal Corporation
Client : Nagpur Municipal Corporation
Partenaires locaux : OCW (Orange City Water), joint venture entre Veolia Water India et Vishvaraj Environment Ltd
Partenaires français: ESSEC Business School et l’IRENE (Institut de Recherche et d’Enseignement sur la Négociation en Europe)
État du projet : en exploitation


Le projet en 2 mots…

Premier partenariat public-privé dans le secteur de l’eau pour une ville entière en Inde, remporté par Veolia Water India et son partenaire local, qui doivent réaliser la construction d'une usine de traitement des eaux, la réhabilitation de cinq autres et l’amélioration de l'ensemble du réseau de distribution, pour faire de Nagpur une ville modèle en matière d'accès à l'eau potable pour le plus grand nombre.


Les enjeux

Le projet de Nagpur porte sur la remise en état et l’adaptation des infrastructures de production, de distribution et sur la gestion du service de l'eau sur vingt-cinq ans.

Signé en 2011, le contrat prévoit la fourniture d’un service d'eau potable, 24h/24 à domicile, aux 2,7 millions d’habitants de la ville de Nagpur (État du Maharashtra), dont le tiers vit dans les bidonvilles.

L’accès à l’eau potable pour tous est le principal engagement d’Orange City Water à Nagpur.

Le challenge est de taille car la situation initiale est très précaire :

• 12 heures maximum par jour d'approvisionnement,
• eau de qualité médiocre,
• réseaux fuyards (60 % de pertes,...).

C'est également un challenge multiple :

- technique : connecter toutes les habitations au réseau.
- de management : former les équipes locales.
social : intégrer les bidonvilles (1 million de personnes), en proposant un service inclusif, à un coût acceptable et pour différents types d'usages de l'eau.

Scénario de gestion de l’eau et de l’énergie à l’échelle d’une parcelle

 

 

 

 

 

 

 

 


La solution

Le chantier considérable verra la construction une usine de traitement des eaux et la réhabilitation de cinq autres.

Il devra également permettre la restauration et le développement de l'ensemble du réseau de distribution existant, soit 2 500 km de tuyaux et de canalisations.


Les bénéfices

Avoir accès à l'eau potable 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.
En 2018, l'eau à disposition de chaque habitant sera de 130 litres par jour, contre 90 litres aujourd'hui et à peine 10 dans les bidonvilles.

Par ailleurs, la rénovation de l'ensemble du réseau permettra d'optimiser la production et d'économiser une ressource qui se fait déjà rare.

Aujourd'hui, plus de 50 % de la production est perdue, en raison de fuites dues à de mauvaises infrastructures.

Enfin, et surtout, le bénéfice en terme de santé publique est primordial. On estime qu'en Inde, 21 % des maladies transmissibles sont liées à l'insalubrité de l'eau consommée.


Spécificités de l’offre française

Solutions performantes et adaptées au contexte. Solide partenariat entre OCW et les autorités publiques municipales et avec les ONG et les centres éducatifs, sensibilisation des usagers, étude des besoins et des attentes de la population et anticipation des impacts, à l'aide d'organismes de recherche. Création de valeur partagée (pour l'entreprise et pour les habitants).


Aller plus loin

www.veoliaeau.com/medias/actualites/2012-03-13,inde-partenariat-public-prive.htm 
www.veolia.com/fr/realisations/inde-nagpur-eau-bidonvilles.htm 
www.veolia.com/fr/medias/dossiers/inde-nagpur-defi-eau.htm